Lettre préfets13032020

 

Candidats aux élections municipales,

vous pouvez vous engager auprès de votre population et écrire à votre Préfet pour co-construire la résilience alimentaire et la sécurité de votre territoire.

Votre engagement sera visible depuis ce site et dans la presse locale en me renvoyant cette lettre argumentée signée.

 

Madame la Préfète, Monsieur le Préfet,

Le 12 décembre 2019, Françoise LABORDE, sénatrice de la Haute Garonne, a présenté un projet de résolution intitulé "Résilience alimentaire des territoires et sécurité nationale"1, directement inspiré des travaux de Stéphane LINOU, récemment primés au Forum des Risques Majeurs.2

En effet, aujourd'hui, production et consommation ne sont plus territorialisées et même les zones rurales sont alimentairement vulnérables, perfusées par le ballet des camions de la grande distribution, l'autonomie alimentaire de nos territoires n'étant en moyenne que de 2 %...

À l'heure des cyberattaques, du dérèglement et des catastrophes climatiques, du terrorisme et de l'effondrement de la biodiversité, la déterritorialisation de la production et de la consommation alimentaires n'est pas analysée comme risque stratégique. Des signaux nous alertent pourtant: la moindre annonce de blocage routier vide les magasins, avant même toute pénurie, allant jusqu'à provoquer des émeutes, comme il y a peu en outre-mer.

En cas de force majeure (sachant que les plans ORSEC ne répondent pas à la question soulevée), le déficit de capacité à subvenir localement à l'un de nos besoins primaires, celui de se nourrir, est flagrant, et les populations ne sont pas préparées.

Assurer un niveau minimum de sécurité d'approvisionnement alimentaire (garantir une chaîne résiliente allant du foncier agricole nourricier jusqu'au consommateur) était ce sur quoi reposait grandement l'ordre public, jadis essentiellement assuré au niveau municipal.

Ce 12 décembre au Sénat, notre Gouvernement a validé cette analyse et ces orientations. Il a notamment déclaré :

"Les risques pesant sur la sécurité alimentaire ne s’arrêtent pas aux frontières des pays défavorisés. La France, comme l’ensemble des pays industrialisés, est elle aussi directement concernée, malgré une production de denrées agricoles importante et supérieure à ses besoins. La réduction des surfaces agricoles, l’artificialisation des terres, la raréfaction des ressources hydriques, l’hyper-sophistication des chaînes d’approvisionnement et la dépendance extrême aux énergies fossiles, sont autant de facteurs qui rendent notre système alimentaire particulièrement vulnérable face aux menaces systémiques. La question du lien entre résilience alimentaire des territoires et sécurité nationale mérite d'être pleinement prise en compte, eu égard à l'actualité. Le Gouvernement est globalement d’accord avec l’esprit et les orientations de cette proposition de résolution."

Nous souhaiterions, après le scrutin de mars 2020,.....

 

Suite de la lettre et téléchargement: Lettre des candidats aux Préfets

 

 

 
 PCSDompierresurYon page 001

 

Candidats engagés en date du 05/03/2020

 

Lettre préfets05032020